cazh-CNendeeliwhiiditjakoptrues

     


   Legends of meruvia

 I. Roswyn

 

   - Et alors Jeanjean... Comment s'est passé ta récolte cette année ? On m'a dit que tu avais acquis une nouvelle terre par delà la réserve de Gunther, j'espère que tu as pu en recueillir quelque avantage ?

   L'homme à qui cette question était posée déposa lentement sa houe au bord du chemin et releva la tête d'un air las et étonné. C'était un paysan du village d'Ilos, dans le pays de Meruvia. Son visage, brûlé par l'épaisse chaleur de ce mois de Juin, présentait de nombreuses rides plus ou moins marquées, ce qui dénotait chez cet homme de la terre une souffrance due au dur labeur qui l'accablait jour après jour pour essayer de subvenir aux divers besoins de sa nombreuse famille.

   Il s'appelait Jeanjean. Il abhorrait ce nom, ridicule pensait-il, un nom qui lui rappelait les douloureuses époques de son enfance où, à l'école du village, ses compagnons se gaussaient sans cesse de lui, jusqu'à le faire régulièrement déserter les cours pour finalement quitter sa classe et entrer comme apprenti chez un cultivateur de la région.

   Quelques années plus tard, après cette expérience plus ou moins réussie, il épousa une jeune fille prénommée Manon. Cette demoiselle, originaire d'un village proche d'Ilos n'était ni trop belle ni trop moche, du moins c'était ce qu'en pensait Jeanjan à l'époque de leur rencontre. Ah, il aurait pu ne pas être attiré par elle mais sa façon langoureuse de danser lors des bals du village et cette manière de faire valoir ses formes généreuses en se trémoussant plus que de raison sapèrent très vite la résistance de ce jeune homme. Les épousailles se firent dans l'année, en accord avec les deux familles et dès lors, chaque mois de décembre, Manon mit au monde un enfant qui venait chaque fois ajouter à la charge du ménage.

   Et donc, en cinq années de mariage, en plus des leurs, Manon et Jeanjean avaient maintenant cinq bouches à nourrir.

   Aron, l'homme qui avait posé la question à Jeanjean était, tout comme lui un paysan et l'un de ses rares amis. Jeanjean eut une grande difficulté à ouvrir la bouche pour lui répondre :

   - La terre que m'a vendue Gunther ne laisse pousser que des cailloux... Je suis désespéré et ne sais plus que faire. Cette année, nos récoltes ont été largement insuffisantes par rapport à nos besoins et par dessus le marché mon épouse m'a ramené une bouche de plus à nourrir. Je ne sais vraiment pas à quoi pensent les femmes !?

   - Une bouche de plus à nourrir... Que veux-tu dire ?

   La réponse ne se fit pas attendre, d'un air dépité Jeanjean lança :

   Un enfant... une fillette de trois ans a été découverte la semaine dernière dans les bois de Nooren. Le bailli a demandé qu'une famille d'Ilos puisse s'en occuper et bien entendu, dans son incommensurable générosité, mon épouse Manon a décidé de l'adopter, et cela, sans s'occuper de nos problèmes financiers ni du mal que nous avons déjà à pouvoir élever nos cinq autres enfants.


   Cela ne m'étonne pas de Manon, répondit Aron, nous connaissons tous sa grande générosité. Y-a-t-il longtemps que vous avez effectué cette adoption ?

   - Pas du tout, cela est tout récent, nous l'avons recueillie il y a trois jours.

   - Dans ce cas je pense que vous lui avez déjà donné un prénom ?

   Jeanjean regarda son ami et répondit sur un ton neutre :

   - Et bien oui, nous l'appelons Roswyn. 

 

                                                 Un enfant a été découvert la semaine dernière dans les bois de Nooren.

 

Connexion

CoalaWeb Traffic

Today79
Yesterday142
This week368
This month2288
Total1551121

16/06/21